Une météo musclée pour le départ de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe


La météo s’annonce musclée pour le début de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Les explications de Benjamin Dutreux, skipper de l’IMOCA GUYOT environnement – Water Family, moins de 48 heures avant le départ de la course.


« On vient de faire l’analyse des derniers bulletins météo. Les premiers jours de course s’annoncent assez musclés, comme prévu. Mais on a l’habitude. A cette période de l’année, il y a toujours plein de trains dépressionnaires qui traversent l’Atlantique et arrivent jusqu’à nous », rappelle-t-il. « On va avoir des creux de 5-6 mètres et des vents pouvant aller jusqu’à 45-50 nœuds en rafales dans le premier front. Ça va être assez sport ! »


Comme pour les autres marins, la pression commence donc à monter pour Benjamin Dutreux. « C’est toujours un peu stressant pour un marin de partir direct dans le dur, mais on essaie de se préparer au mieux mentalement, et de préparer au mieux les bateaux. Pour autant, je ne suis pas mécontent d’avoir ce type de conditions. Notre bateau est plutôt bien éprouvé et je sais qu’il aime bien la brise. Ce n’est pas inintéressant d’un point de vue sportif, même si c’est un peu risqué d’aller dans des conditions aussi fortes. On n’est jamais à l’abri d’une casse, et souvent, la mer nous montre dans ces conditions que c’est elle la patronne. Il va falloir à réussir à trouver l’ambiance des vagues et se faufiler dans ces trains dépressionnaires avant de pouvoir tirer la barre vers le Sud, puis vers la Guadeloupe ». Suivez la cartographie : https://carto-prod.routedurhum.com



23 vues

Posts récents

Voir tout